Source Manouilh

Publié le par Nicolas M.


Situé dans le Cirque de Salazie, à deux heures de route de Saint-Pierre, le village de Hell-Bourg est très joli. Mais en plus, il renferme une source, accessible à pieds (mais qui se mérite après une descente pénible), appelée Source Manouilh. Les guides nous racontent ainsi qu'en 1916, par le plus grand des hasards, un jeune de Salazie, L.E. Lucilly dit "Manouilh", découvre au pied d'une paroi rocheuse plusieurs sources chaudes entourées de dépôts de couleur ocre.
Ces eaux sont riches en calcaire et pétrifiantes: les plantes qui les entourent sont fossilisées par des dépôts calcaires successifs. Elles sont également riches en fer, d'où les traces de rouilles sur la blancheur du calcaire. Enfin, à sa sortie, l'eau est à environ... 31°C! Cliquez sur l'image pour les photos (bonus dans la partie privée...).

Publié dans Carnets de promenades

Commenter cet article

Annickos 24/03/2007 14:31

En "feuilletant" le site d\\\'Annie, je découvre un petit chef-d\\\'oeuvre, je trouve ton site d\\\'une grande finesse.  Et je suis de plus en plus séduite par la Réunion...Je l\\\'ai connue grace à un ami qui vit à SAINT DENIS en alternance avec la métropole. En voyageant sur vos sites je me rapproche de LUI ...sa compagnie me faisant défaut. MERCI encore pour toutes ces découvertes. P. S : sur le site  d\\\'Annie pour ses 2 ANS de BLOGANNIVERSAIRE , j\\\'\\\' y ai laissé ma recette fétiche de la tarte  flamande , tu  peux allez en profiter . Bonne continuation. A.P.O

Nicolas M. 25/03/2007 13:45

Merci pour ce compliment; n'hésitez évidemment pas à repasser par ici.Et je m'en vais de ce pas lire la recette de la tarte flamande...Bien à vous.

PICOT 21/03/2007 01:35

merçi,a travers ses images je découvre mon ile, créole de coeur, de culture,  je ne connais hélas pas mon ile comme je le souhaiterais (je vis en métropole !!!)  et la cela me permet d y etre un "ti peu"a bientotgraziella

Nicolas M. 25/03/2007 13:46

Et bien je vais tâcher decontinuer à vous faire découvrir d'autres aspects de cette (en effet) jolie île.A bientôt donc.

Annie 19/03/2007 08:21

A la Réunion, la rando sous la pluie, c'est du sport extrême ;-)Il y a toujours dix mille occasions de glisser, de se vautrer, qui sur les galets, qui dans les racines et dans la boue.Je ne compte plus, depuis fort longtemps, le  nombre de fois où je me suis retrouvée sur le derrière. Faut dire que certains sentiers de randonnée sont glissants 365 jours / an ;-)Pour les orchidées, comme elles étaient relativement nombreuses, il est possible qu'elles ne soient simplement pas encore fleuries.  Pour les voir, inutilie de descendre, au lieu de bifurquer sur la gauche pour aller à la source, il suffit de continuer un peu tout droit dans la forêt en  direction du kioske, et elles sont là !Si les orchidées t'intéressent, il y a une balade bien boueuse à faire - si ce n'est déjà fait - au Piton Plaine Fougère, dans les hauts de Sainte-Marie. Quand c'est la saison, il y en a partout !

Nicolas M. 25/03/2007 13:47

Très intéressant, ce que tu dis sur les orchidées. Je garde l'info sous le coude, et j'irai voir ça de plus près...

Audrey :0008: 18/03/2007 18:42

Merci Nicolas pour les photos et pour cet article, je ne savais pas qu'il y avait une soure à cet endroit...comme quoi on en apprend tous les jours ! :-)

Nicolas M. 19/03/2007 05:32

Pas peu fier d'apprendre quelque chose sur l'île de la Réunion à une réunionnaise !A bientôt.

Annie 18/03/2007 16:19

Coucou Nicolas,C'est vrai qu'elle est particulière cette source. Bon la descente, je suis d'accord, ça tire sur les jambes. Mais le pire, c'est qu'on est dans un cul de sac et après il faut remonter. A chaque fois, ça me fait un effet boeuf, j'ai le coeur qui proteste (enfin il se met à galoper et moi dans le même temps, j'avance plus trop). La dernière fois, j'avais vu dans la forêt du haut de belles orchidées blanches. Je débutais avec mon numérique et j'ai fait de jolies photos floues. Du coup, ben va falloir que j'y retourne ;-)

Nicolas M. 19/03/2007 05:31

A cause de la pluie, la rando a duré près de six heures. Les pierres et racines étaient en effet particulièrement glissantes.Par chance, cependant, je ne me suis pas perdu une seule fois dans le jeu de piste final...Mais je n'ai malheureusement pas croisé d'orchidées...