Scaphandre

Publié le par Nicolas M.

Le matin, dans la boîte à lettres, les enveloppes arrivent légèrement gondolées. Le papier semble humide et un peu râpeux. Dehors, l'air salin nous saisit. Une chemise fine colle rapidement à la peau. Le pantalon devient scaphandre. L'épiderme est moite et les cheveux ont tendance à perdre leur volume habituel.
L'air est lourd et chargé, les nuages sont bas. Comme avant un orage. Ca sent les UV traitres et l'humidité pernicieuse.

L'été arrive...

Publié dans Carnets de plume

Commenter cet article

Annickos 29/03/2007 18:49

Parfois,on se demande si tu ne regrettes pas ta Campagne ( heu...je voulais dire  "CHAMPAGNE") En fait tous les coins du monde on leurs fans. Mais je glisserais bien vers la  REUNION . Depuis que je triffouille  ce clavier je l'aime de plus en plus....Avec un pied à terre sur SAINT DENIS...Je rêve encore....tu me manques   Alain !   En tous cas les félicitations qui te sont adressées, sont vraiment méritées . 20 / 20.  A+ 

Morena 23/01/2007 00:13

OK alors si en plus les cheveux perdent leur volume, j'arriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiive ! Quoi ? En avoir marre de sa tignasse n'est pas une raison suffisante ? :))

magali 22/01/2007 19:06

Bonjour Nicolas!! ca y est j ai quasiemment tout lu, j en ai mal aux yeux mais mon visage affiche un très large sourire !(un peu frustrée quand meme de ne pas avoir accès à toutes les photos et vidéos). Tout cela m inspire un seul commentaire: quelle belle personnalité! Au fil des lignes,tes ami(e)s ne tarissent pas d'éloges à ton égard, comme je les comprends :-) Bien j'espère que l'humidité et la chaleur naissante n'ont pas eu raison de toi ce week end, en espérant te lire très vite, cordialement, Magali.

Nicolas M. 23/01/2007 14:01

Oh, merci pour cette fidélité!Pour le reste, je me contenterai de rougir...Et pour te répondre, la chaleur n'a pas encore eu raison de moi (d'ailleurs, il pleut au moment où j'écris ces lignes, ce qui n'est pas sans me déplaire...)

FrÚd 21/01/2007 18:16

Slt Nicolas!
Tout d'abord, je voulais te remercier pour l'importance que tu as porté à mon commentaire, c'est très sympa de ta part!
Alllez, @Bientôt man !

Nicolas M. 23/01/2007 13:58

De rien (je réponds absolument à tous les commentaires, et de façon précise si possible...). J'espère que tu as réussi à mettre une webcam en ligne.Bien à toi.

Annie 18/01/2007 06:16

Oui, c'est terrible tous les effets secondaires de l'été austral :
- si vous avez du terrain, z'avez intérêt à être le roi de la débroussailleuse, ça pousse à une vitesse folle !
- votre courrier se gondole effectivement, pour ne pas dire se dissout, comme lorsqu'il y a une belle tempête tropicale (j'ai reçu une carte postale l'année dernière pendant Diwa, jamais pu lire ce qu'il y avait dessus)
- dès que vous bougez un cil, vous laissez une flaque de transpiration par terre (c'est à peine exagéré)
- pis alors, quand vous reprenez votre voiture qui vous a attendu sagement au soleil, vous savez ce que c'est d'être prisonnier dans un four.
Pendant ce temps là, au lagon on rentre sans problème dans l'eau et les hauts de l'île prennent un attrait encore plus grand. Déjà que c'est très joli en temps normal, mais là en plus c'est raffraichissant. Un bonheur.
Je donnerai tout ce que j'ai pour un pied à terre à La Plaine des Cafres. Bon faut pas s'emballer, parce que tout, c'est pas grand chose ;-)

Nicolas M. 18/01/2007 07:41

Je n'ajouterai rien: tu as fait une parfaite fiche synthétique de l'été austral!...