Juste pour faire plaisir aux filles...

Publié le par Nicolas M.

... voici Mister Réunion 2009, élu il y a quelques semaines...


(Photo: Giovanny Robert - Source : Mister Réunion)

Publié dans Carnets de société

Commenter cet article

E. 04/04/2009 15:24

Enveloppe attrayante, pleine de fraîcheur... mais qu'en est-il du reste...? ah les apparences sont si trompeuses, le fond bien décevant parfois... (cette réflexion est très banale, peu importe) :)
Tenons nous en qu'au plaisir furtif et malicieux des yeux... mais si nous en venions à rire ensemble alors...

Nicolas M. 07/04/2009 16:45


Ce qu'il en est du reste? Se présenter à ce genre de concours constitue sans doute un début de réponse, non?...


Laurent 21/03/2009 03:55

Juste l'envie de partager ceci :


C'est très vieux

C'est très vieux, c'est très ancien, ce sont des choses
Très douces : la maison blanche au bout de l'allée
Avec les souvenirs de l'enfance en allée
Sous les palmiers, le long des grands hibiscus roses.

Les mousses ont mordu le bardeau des toitures :
La fenêtre est ouverte, et je sais quelqu'un là,
Qui jadis, d'une voix reconnue, m'appela
De loin, lorsque le soir épaissit les verdures.

On n'a pas relevé les rideaux sur la rampe ;
La pierre s'est fêlée aux marches du perron,
Et c'est vers le passé que nous nous en irons,
Comme jadis, à l'heure où s'allument les lampes.

Je marcherai très doucement, en étranger
A ces lieux, qui ne veut se faire reconnaître
De celle qui rêvait souvent à la fenêtre
Quand le vent de la mer entrait sous le verger (…)

Me feront-ils encor l'accueil de leurs paroles ?
Combien de jours, combien d'années depuis cela !
Les vieux parents conversaient sous la véranda,
Avec l'inflexion calme des voix créoles.

Ils parlaient de choses intimes en famille,
Assis en cercle dans leurs fauteuils de rotin,
Et des proches hangars aux madriers disjoints
S'échappaient des odeurs de sucre et de vanille.

Aujourd'hui, la maison peut être est sans lumière,
L'eau qui chantait ne coule plus dans le bassin.
On n'entend ni les voix, ni l'aboiement du chien,
Et les chauves-souris sortent dans la gouttière.

Et c'est très vieux, c'est très lointain : ce sont des choses
Qu'on a perdues ; la maison au bout de l'allée,
Avec les souvenirs de l'enfance en allée
Par la route du soir sous les hibiscus roses.


GEORGES FRANCOIS
ile de LA REUNION

Nicolas M. 21/03/2009 12:27


Eh bien c'est dorénavant partagé... Bien à vous.


martine 20/03/2009 23:39

bon les filles, maintenant vous savez pourquoi on appelle la réunion "l'ile intense" et c'est pas pour rien que j'ai épousé un réunionnais!!!

Nicolas M. 21/03/2009 12:25


Figurez-vous que j'ai hésité à classer l'article dans le catégorie "L'île intense"...


Charline 20/03/2009 18:30

Un peu jeune, c'est vrai. Mais merci quand même!

Nicolas M. 21/03/2009 12:24


Oh, tu charries un peu, il a quasiment ton âge...
En espérant que tu as la forme; à bientôt.


Anne 20/03/2009 17:08

Un peu jeune pour moi quand même...

Nicolas M. 20/03/2009 17:15


Oui, il pourrait presque être un de tes élèves, puisqu'il a 20 ans tout juste.

Merci de ta fidélité aux Carnets. Bien à toi.