Frédéric Fajardie. Tristesse.

Publié le par Nicolas M.

C'est aussi ça l'éloignement : on s'intéresse aux informations locales, on reçoit par mail les grands titres du Monde et  parfois, ahuri par la politique nationale, on oublie un peu les rubriques littéraires. On va aux nouvelles en appelant les amis, qui nous mentionnent ce qu'on a manqué : j'ai ainsi appris hier soir la mort de Frédéric H. Fajardie, auteur de polar talentueux, aux côtés duquel on m'avait, il n'y a pas si longtemps, invité à parler polar dans un salon du livre. C'était chouette, parce que le type était enchanteur. Et puis on s'était bien marré, et on avait fini dans un bar improbable, avec Jibé  Pouy et un comédien qui avait lu ses textes, à commander pas mal de cafés et plusieurs tournées de cognac. Frédéric Fajardie, qui défendait le peuple pas seulement devant les caméras, a fait une ultime pirouette en nous quittant un premier mai. En ces temps de sape sociale, sa voix va nous manquer...

Illustration d'après une photo de Gérard Rondeau (1985)

Publié dans Inclassables

Commenter cet article

Cantabile 18/05/2008 23:23

Tu me donnes envie de lire ses livres, je dois aller à la bibliothèque demain...La photo de Rondeau est très belle, comme toutes ses photos du reste.C'est toujours un grand plaisir de venir sur ton blog.

Nicolas M. 17/08/2008 20:08


Merci!