Lettre à César

Publié le par Nicolas M.

César s'est insurgé dans un commentaire de l'article Etang-Salé, et il a eu raison. Les photos de l'Etang Salé ne sont pas de moi (le visiteur perspicace aura en effet remarqué que je me trouve sur plusieurs d'entre elles et, n'ayant pas le don d'ubiquité...).

La très grande majorité des photos sont de César et, puisqu'il faut toujours flatter un empereur, sachez que ce sont les plus belles.

Mais, à ma décharge, alors que je les ai mises en ligne hier soir, très tard, épuisé et ivre, j'ai dit à Elo : "Mince, j'ai oublié de mettre En hommage à F***** (le vrai patronyme de l'artiste)". Laquelle Elo (qui a d'ailleurs signé plusieurs clichés précédents [il faut rendre à Cléopâtre...]), dans le même état de fatigue et d'ivresse a balayé la question d'un sourire. Et puis on est parti en balade aujourd'hui, et je n'ai pas eu le temps de rectifier le tir (un comble pour César, assassiné au couteau à la sortie du sénat...)

Voilà. Alors, Vénéré César, permets-moi de t'adresser, pour te plagier encore, "un vibrant hommage", car sans toi, ô empereur de la photographie, maître es négatifs, gardien du Temple du Pixel et du Zoom numérique, garant des textures et des gros-plans, protecteur de la vitesse d'obturation et de la mise au point manuelle, la plage de l'Etang-Salé n'aurait pu apparaître aussi belle à nos yeux ébahis, aussi belle sans ton oeil remarquable.

Photorituri te salutant.

Publié dans L'ego du blog

Commenter cet article

Xavier 21/02/2006 21:05

Toujours autant de louanges pour ton blog. A bientôt : profite !

Nicolas M. 15/05/2006 14:24

Merci, fidèle lecteur ! Et toujours autant de louanges sur tes commentaires... Hé, hé...