1er Novembre

Publié le par Nicolas M.

Je l’avais déjà vécu à la même époque l’an dernier. J’en avais d’ailleurs déjà parlé ici-même. Mais une fois encore, le spectacle provoqué par la Fête des Morts, le 1er novembre, est étonnant pour qui n’est pas né ici. Il y a une telle foule devant les cimetières que des forces publiques font même parfois la circulation…

Dans le cimetière, c’est une foule compacte qui fleurit les tombes des proches. Une débauche de couleurs et d’odeurs. Fleurissement encore accentué par le fait que de nombreuses tombes ne sont pas faites de marbre mais d’un carré de grosses briques blanches au centre duquel de nombreuses fleurs sont plantées dans la terre.

Il n’est pas rare non plus de voir des familles prendre un repas aux abords de la tombe du disparu. De l’extérieur, cette journée, dans son recueillement, est d’une beauté sans nom.

Quand vous ajoutez à cela le lagon tout proche qui, en ce moment, est d’une clarté turquoise et le soleil, de plomb, vous avez une bonne idée de ce que peut vouloir dire le mot ailleurs.

Commenter cet article